Le Judo

Jigorō Kanō naquit à Migake (Japon) à l'aube de l'ère Meiji le 28 octobre 1860 dans une famille de cinq enfants (trois garçons et deux filles). Il était le troisième fils de Jirosaku Mareshiba Kanoun brasseur de saké et sa femmeSadako. Il se maria avec Sumako Takezoefille de Seisi Takezoe qui était ambassadeur du Japon en Corée. Ils eurent neuf enfants : six filles et trois garçons. À neuf ans, il perdit sa mère. Son père fut alors nommé à Tokyo. Collégien puis étudiant brillant il s'intéressa de près à la culture occidentale.

Le JUDO est un art, une philosophie, dont l’'exercice développe l’'équilibre du corps et de l’'esprit grâce à des procédés de combat sans armes.”
 
Voilà en quelques lignes la définition la plus condensée de ce sport.
 
Définition de judo par son fondateur : Maître Jigoro Kano.
“Le judo est le principe de la meilleure utilisation du corps et de l’'esprit. Pratiquer le judo signifie : développer le corps et l’'esprit par le jeu de l’'attaque et de la défense et en arriver ainsi à un développement harmonieux de son être pour contribuer à la prospérité de tous les hommes.”
 
Le terme judo est composé de 2 kanji signifiant approximativement :
· Jû : Souplesse
· Dô : la voie
Judo peut donc se traduire par la voie de la souplesse.
 
 
La plupart des techniques utilisées en judo visent à déséquilibrer l'adversaire pour le faire tomber au sol. On distingue :
· les techniques de jambes : ashi waza
· les techniques de bras : te waza
· les techniques de hanches : koshi waza
· les techniques de sacrifice : sutemi wazaoù le pratiquant accepte de perdre son équilibre pour faire chuter son adversaire.
Une fois l'adversaire à terre, on peut appliquer une technique d'immobilisation (osae-komi waza), d'étranglement (shime waza) ou une clef (kansetsu waza).
 

En plus des techniques de projections, d'immobilisations, de clefs de bras et de strangulations. Le judo comme de nombreux autres arts martiaux comprend un ensemble de kata :
· Nage-No-Kata
· Katame-No-Kata
· Kime-No-Kata
· Ju-No-Kata
· Koshiki-No-Kata
· Itsutsu-No-Kata